QUI SUIS-JE ?

Mon « pitch » en vidéo : 

Mon histoire :

Un matin d’été, à tout juste 20 ans, cela a été comme une évidence: je veux être prof!

Et dans mes rêves les plus fous, j’espérais pouvoir être le prof qu’on a tous rencontré au moins une fois pendant notre scolarité et qu’on a jamais oublié, celui qui a tout fait pour qu’on aime sa matière, celui qui n’avait pour objectif que notre réussite, celui au cours duquel on n’allait pas à reculons mais plutôt d’un pas décidé.

Etudiante en économie filière finance devenue prof…

J’étais plutôt partie pour travailler dans une salle de marché. Je change alors complètement de filière et dès la rentrée suivante, je m’inscris en M1 de sciences économiques et sociales à la Sorbonne. Parallèlement, je cherche à faire des remplacements dans l’enseignement, histoire de tremper un peu dans le bain et d’être sûre de mon choix.

Prof, on a quand même tous juré un jour que jamais on ferait un truc pareil…;-)

Je démarre très vite un remplacement dans un grand internat de la region parisienne et je suis alors « propulsée » face à une classe, sans plus d’expérience que les cours particuliers que j’ai pu donner pendant mes années de fac. Et très vite, c’est une véritable révélation : plus de doute, je veux être prof. L’établissement m’embauche et jamais plus je ne quitterai l’enseignement.

Professeur principal en terminale

Je me vois confier, l’année suivante, le poste de  professeur principal en terminale.

Je commence donc à m’intéresser de près à l’orientation et cet univers me passionne, tant il est riche et les possibilités quasi infinies. Aujourd’hui encore, et tous les ans, j’accompagne mes élèves de terminale dans leur choix d’orientation via le portail Admission Post Bac (APB pour les intimes) et c’est une immense satisfaction, pour moi de les voir si heureux et fiers lorsqu’ils obtiennent la filière de leur choix.

Lors de ma 4ème année d’enseignement, je décide d’obtenir le CAPES de SES qui légitimera mon statut. J’alterne alors semaine d’enseignement et de préparation spécifique pendant un an pour réussir ce concours exigeant. Et c’est là, une 2ème révélation : je me prends au jeu, je travaille sans relâche, je m’entraîne quasi quotidiennement comme un sportif de haut niveau et je me surprends à adorer la gymnastique intellectuelle, la rigueur, la persevérance que cela nécessite.

Spécialiste des concours : Sciences-po, écoles de commerce et d’ingénieurs

Une fois le CAPES en poche, je décide alors de ne plus quitter l’univers des concours qui m’a tant stimulée. J’ai alors la chance de pouvoir « coller », c’est à dire interroger à l’oral, les étudiants de 1ère année d’une des plus grande prépa ECE de la région parisienne pendant un an. Puis je crée, il y a de cela maintenant 12 ans, dans mon établissement une prépa aux concours d’entrée en écoles de commerce post-bac (ACCES, SESAME, LINK). J’y enseigne alors la méthodologie de l’épreuve de synthèse et je forme les élèves aux techniques de l’entretien. Je corrige alors l’épreuve de synthèse au concours officiel pendant quelques années et je participe aux oraux d’admission d’une des écoles de commerce pour toujours mieux comprendre les exigences des épreuves.

Quelques années plus tard, je mets en place une prépa aux concours des écoles d’ingénieurs post-bac et très vite, une prépa Sciences-po. J’y entraîne les élèves à l’épreuve de SES du concours de Sciences-po Paris, à l’épreuve de questions contemporaines du concours commun des IEP de province et j’y assure une formation de culture générale et d’actualité.  

Coach et accompagnatrice

Mais plus que transmettre des connaissances aux candidats, ce que j’apprécie c’est de les accompagner, de les soutenir, de les rencontrer…bref, de les « coacher » . En effet, j’aime plus que tout les guider dans la rédaction de leur lettre de motivation surtout quand ils pensent qu’ils n’ont rien à y mettre, les entraîner aux entretiens de motivation surtout quand l’angoisse les paralyse, les rassurer quand ils doutent, lorsqu’ils ne croient plus en leurs capacités. J’insiste sur leurs compétences, sur leurs talents, sur leur « positif »…et ils en ont, TOUS!

Aujourd’hui, cela fait 20 ans que j’ai eu cette conviction profonde que je pourrais accompagner des lycéens et participer à la réussite de ceux que j’aurais le plaisir de croiser sur leur route scolaire. J’ai rencontré des lycéens très différents, très souvent attachants, trop souvent hésitants voire peu confiants et j’ai beaucoup appris auprès d’eux.

Surtout, j’ai acquis deux certitudes:

– La première, c’est que la volonté, la confiance en soi et la persévérance sont indispensables à la réussite.

– La seconde, c’est que dans une vie lycéenne très rythmée, parfois trop sollicitée, il faut savoir s’arrêter un moment et prendre un  temps pour réussir!