Et si c’était le moment de trouver la clé de son orientation?

Je suis professeur d’économie depuis 20 ans en lycée puis dans l’enseignement supérieur, coach certifiée RNCP au service des jeunes depuis 3 ans (accessoirement maman de 4 enfants, de 19 à 6 ans) et j’ai une conviction profonde : quand vous offrez à votre enfant un coaching d’orientation, c’est un très beau cadeau que vous lui faîtes. Présentez-lui comme tel!

Parce que s’orienter c’est donner du sens à sa scolarité, c’est donner du sens à sa vie…

Depuis un an, j’ai eu l’immense chance de rencontrer et d’accompagner une soixantaine de jeunes dans leur orientation. Ils ont intégré ou souhaitent intégrer des écoles de commerce, des filières sélectives universitaires, des écoles hôtelières, des écoles de journalisme, des écoles d’ingénieurs, des BTS, des IUT ou encore Sciences-po…
Ils ont réfléchi à leurs compétences (hard skills et soft skills, bien évidemment!), à leurs (belles) valeurs, à leurs passions, à leurs faiblesses. Ils se sont projetés dans le futur dont ils rêvent, ils ont écouté des témoignages de professionnels inspirants, ils ont fait des choix, ils se sont rendus à de nombreuses portes-ouvertes rencontrer des étudiants…
Surtout, ils se sont mis en démarche d’orientation et cela les a motivés! Beaucoup de familles me racontent, plus tard, la transformation de leur enfant après un coaching d’orientation. Et je suis ravie mais pas étonnée! Comment se motiver et se mettre au boulot si on ne sait pas pourquoi on travaille? Au contraire, s’ils ont un projet, s’ils savent où ils vont, ils auront plus de facilité à travailler car cet investissement aura DU SENS!

On me demande souvent quel est le meilleur moment dans la vie d’un lycéen pour s’orienter? Je réponds toujours qu’il faut que ce soit le bon moment pour lui! Cela signifie qu’il faut qu’il en ait envie. Si il l’est, alors, il y a plusieurs étapes importantes à ne pas « rater » :

1) En classe de seconde lorsqu’il faut choisir les spécialités de première. En effet, la nouvelle organisation du lycée exige de l’élève de seconde qu’il fasse un choix de 3 spécialités en classe de première dont il n’en gardera que 2 en classe de terminale. Ces choix sont absolument essentiels et méritent de bien y réfléchir car de ceux-ci dépendront les possibilités futures d’orientation du lycéen. D’ailleurs, j’accompagne cette année une jeune fille en classe de première qui se rend aujourd’hui compte que ses spécialités ne coïncident pas avec ses aspirations! Choix cornélien: soit elle change d’orientation soit elle redouble sa première? Il est donc judicieux de mener une première réflexion en classe de seconde.

2) En classe de première, ils ont gagné en maturité et se projettent facilement dans leur avenir post-bac. Le choix des 2 spécialités parmi les 3 suivies en première et le choix des options sont aussi déterminants par rapport à leur orientation. J’accompagne en ce moment un jeune qui vient de décider de garder les maths voire de postuler à l’option maths expertes car il en aura vraisemblablement besoin pour son plan B. Lors de notre première rencontre, il m’avait expliqué qu’il abandonnait les mathématiques 😉

De plus, l’année de première doit être consacrée aux journées portes-ouvertes (JPO). En effet, rien de mieux que de se rendre au coeur de l’école pour laquelle on postule et d’y rencontrer professeurs et étudiants. Personnellement, j’adore assister au discours du directeur car les paroles de ce dernier renseignent sur les valeurs de l’école. Visiter les écoles lors des JPO est très chronophage et il est bien déraisonnable de le faire pendant l’année de terminale entre les bac blancs, les concours et les lettres de motivation. A chaque année, ses obligations! C’est pourquoi, je vous incite à mener votre réflexion d’orientation pendant votre année de première.

3) Bien sûr, si vous ne vous êtes pas encore penché sur l’orientation avant votre entrée en classe de terminale, il faut le faire de manière urgente et le plus tôt possible. La terminale est comme une année pendant laquelle on prépare un marathon! Alors prenez de l’avance, travailler votre orientation l’été entre la première et la terminale ou au plus tard dès la rentrée. S’il faut préparer des concours dont une des épreuves est un QCM de culture générale par exemple, plus vite vous vous y mettrez, meilleur vous serez!

Combien de temps dure un coaching d’orientation? 
En général, il faut compter 6/7 séances qui s’échelonnent sur 1 mois et demi voire 2 mois. Une première séance de prise de contact à l’issue de laquelle on décide de travailler ensemble ou pas. Dans le jargon des coachs, cela s’appelle le « go or no go » et qui est essentiel car il faut que ça match entre le coaché et le coach. Ensuite, il faut environ 4 à 5 séances de travail à 2 et enfin une dernière séance au cours de laquelle le jeune explique son parcours et ses choix à ses parents. C’est souvent une très belle étape dans le parcours d’orientation du jeune.

Ma philosophie : Découvre qui tu es pour savoir ou tu veux aller! Après seulement, on parlera études et filières!