Tic, tac, tic, tac…le concours de Sces-po Paris est dans 145 jours!

Vous voulez intégrer Sciences-po Paris et vous ne savez pas comment vous y prendre? Pire, vous n’arrivez pas à vous “y mettre”?

C’est normal, le concours est dans 21 semaines soit environ 145 jours. C’est vrai qu’écrit comme ça, ça parait loin et pourtant…

Target hit in the middle by arrow

En réalité, ce n’est ni bientôt ni demain, c’est “tout à l’heure”. Je ne cherche pas à vous stresser, élèves de terminale, mais simplement à vous faire prendre conscience qu’à moins d’être un génie absolument hors norme, comme ceux qui peuvent apprendre un cours de physique quantique en ne le parcourant du regard que quelques minutes, ce concours va vous demander une grosse voire une énorme dose de travail.

Et c’est effectivement difficile de tout mener de front c’est à dire votre année de terminale et la préparation d’un voire plusieurs concours exigeants. Mais des générations sont passées par là avant vous et avec le recul, ils affirment tous que : « c’était quand même top la terminale »! 

Voici 5 choses à mettre en place immédiatement si en cette fin septembre vous n’avez pas encore pris conscience de l’urgence absolue :

1) Faire des sacrifices

Vous devez avant tout être prêt à faire des sacrifices. Et oui, vous ne l’aurez pas dans une pochette surprise ce fameux concours Sces-po, c’est à dire sans renoncer à des sorties et des soirées aussi sympathiques soient-elles. Il va falloir vous mettre dans un rythme de quasi prépa sans l’encadrement qu’offre une classe prépa et c’est là, la plus grosse difficulté. Pour réussir le concours, il faut en avoir le niveau au départ mais surtout, il va falloir en avoir la volonté. Par expérience, ceux qui réussissent sont ceux qui travaillent assidûment c’est à dire sérieusement et régulièrement, toutes les semaines et spécifiquement les épreuves du concours. Il me semble plus que raisonnable de consacrer 6 à 8 heures par semaine au concours de Sciences-po Paris.

2) Bien comprendre ce que l’on attend de vous

Engloutir des tonnes de connaissances ne sert à rien si vous ne maitrisez pas les clés des épreuves. J’en ai vu des élèves qui apprenaient par coeur des pages et des pages de connaissances sans succès. Vous devez avant tout éplucher les rapports de jurys de chaque épreuve et de toutes les années disponibles. A force de les lire et d’y réfléchir, vous allez cerner les enjeux de l’épreuve. Ce qui est essentiel, ce qui est absolument exclu. Il faut travailler efficace avant de travailler sans relache!
Par exemple en SES et en histoire, au lieu de ne faire qu’apprendre des théories et des dates, faites des plans, des problématiques, des ouvertures, des accroches et encore des plans, des problématiques, des ouvertures…

3) Travailler en groupe

Rien de plus efficace que d’être à plusieurs pour échanger, discuter, se faire réciter, partager, corriger, se motiver, se remotiver, se remonter le moral….Même si votre meilleur pote passe lui aussi Sciences-po, qu’il est brillant et donc un sérieux concurrent, il est avant tout votre meilleur adversaire. Vous sortirez forcément grandis d’une étroite collaboration.

4) Peaufiner votre lettre de motivation comme si c’était le plus bel écrit de votre vie…

Cette fameuse lettre de motivation est la pièce centrale de votre dossier. De beaux dossiers scolaires à Sciences-po, ils vont en recevoir quelques uns donc pour sortir du lot, vous allez devoir vous démarquer grâce à cette lettre de motivation. Pensez-y à l’avance, travaillez-la, relisez-la, réécrivez-la puis lorsque vous serez satisfait n’y touchez plus et ne la faites plus lire à personne. Postez-la sur le site de Sciences-po et passez à autre chose.

5) Travaillez l’oral dès à présent

J’ai rencontré des élèves qui découvraient leur admissibilité sans y avoir vraiment cru une fraction de seconde tout au long de leur préparation. Bref, des candidats qui devaient alors préparer en quelques semaines cet exercice, qui soyons réalistes, reste le plus difficile du processus d’admission à Sciences-po Paris. On risque de vous poser des questions sur l’actualité nationale et internationale, sur tout ce qui se trouve dans votre lettre de motivation et on va vous demander d’avoir un avis sur toutes ces sujets. Donc non seulement vous devez savoir tout ce qu’il se passe dans le monde mais en plus vous devez vous forger un avis sur tout. C’est un gros, gros travail qui nécessite d’y consacrer du temps chaque semaine.

Et pourquoi ne pas vous faire accompagner par un coach pour atteindre un si bel objectif? 

L’an dernier, j’ai accompagné 2 élèves de terminale tout au long de l’année qui souhaitaient intégrer un IEP. Un RDV par skype hebdomadaire pour l’un, un RDV tous les 15 jours de 2 heures en face à face pour l’autre. Nous avons travaillé l’économie, l’histoire, nous avons construit ensemble leur lettre de motivation, nous avons commenté l’actualité séance après séance. 

L’un a intégré Paris, l’autre Bordeaux! 

En vous inscrivant dans cette démarche, vous vous astreignez à une régularité de travail et c’est un gage de réussite! 

Notre accompagnement Sciences-po tout au long de l’année